Classifications : vue du SNU sur la première réunion du 07 janvier 2014.

Une Direction Générale qui minimise l’importance d’un sujet qui impacte l’avenir de 50000 salariés.

Délégation SNU : 2 membres du bureau national, 2 représentants régionaux

Direction : 5 représentants de la DG Pôle emploi

Autres OS : FO – CGT – CFDT – CGC – CFTC (les OS représentatives de branches, puisque la négociation porte sur un accord de branche)

 

  • La DG souhaite affaiblir les syndicats :

La DG tergiverse sur la composition des délégations syndicales en tentant d’emblée d’amoindrir leurs moyens : ramener la composition des délégations à 4 personnes, contre les 6 fixés en 2011 suite à l’accord passé à l’époque avec l’ancien DGA RH.

  • Chaise vide : le DG !

Le directeur général, Jean Bassères, est absent à cette réunion d’ouverture. Cela est-il significatif de son degré d’intérêt pour ce dossier ?

  • Pour la DG, la nouvelle classification est un sujet secondaire !

Tout au long de la journée des interventions de la DG nous laissent à penser qu’elle nous fait une fleur en négociant une nouvelle classification dont ils pourraient se passer puisque nous en avons une en vigueur. Il ne s’agirait donc que d’un dossier secondaire d’amélioration et accessoire dans le plan Pôle emploi 2015. Le SNU rappelle l’existence actuelle de deux grilles de classifications.

  • Pas de transparence dans les négociations : ne pas communiquer aux agents !

La DG demande que les négociations se réalisent dans la confidentialité, sans mise en ligne des PV de réunions et souhaitant limiter la communication des syndicats aux seules décisions stabilisées. Bien sà»r, le SNU s’y oppose fermement.

Cela montrerait-il que la DG est inquiète des impacts de ses propos et de ses choix sur le personnel et sur sa possible mobilisation ?

  • Parler des moyens pour ne pas aborder l’essentiel :

Toute la discussion aura finalement porté sur les moyens ne nous laissant pas la place pour parler du cadre de la négociation, de son périmètre et du contenu du projet de la DG. Nous apprenons également que la DG ne souhaite pas aborder trop profondément le sujet des cotations / des pesages pour se centrer sur la grille elle-même, car elle souhaite faire une classification de masse et ne pas trop s’engouffrer dans ce pesage qui pourrait peut-être coà»ter plus cher que prévu et/ou prendre trop de temps, le timing étant à priori immuable pour la DG.

 

Pour le SNU il y a là un revirement dont il faudra analyser la teneur.

Pour près de 50000 salariés cette négociation impactera leur devenir professionnel et salarial pour au moins 15 ans ?! Qu’à cela ne tienne, pour la DG, il faut aller vite, vite, vite !!!

 

Relevé de décisions :
Contenu prévisionnel de la note sur les moyens de la négociation :
  • Délégation à 6 avec 4 permanents + 2 volants
  • Droit de tirage pour le travail syndical (pronostic SNU environ 300 jours)
  • Budget pour expertise (montant non défini à ce jour)
  • Communication aux agents idem 2011 (2 communications par mail à tous les salariés par syndicat)
  • Temps de négociations (9 réunions +/- 1 ou 2 -> fin en juillet maxi)
  • Doublement des temps de prépa et bilan des CPNN (à moduler avec les temps accordés pour le travail syndical, si + 300 jours ne doublera pas, si l’on pourra en parler)
  • Prise en charge des réunions intersyndicales

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Et comme je ne suis pas un robot + 35 = 42

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.