Le 22 mars 2018, une première étape franchie.

Nombres citoyens se sont réunis à l’appel de l’intersyndicales pour le mouvement du 22 mars 2018 dans tout le pays à l’appel. Autour de 400 000 personnes France entière ont répondu présents pour cette journée de mobilisation. C’est un premier mouvement pour des revendications fortes en matière sociale et de protection des salariés. 

Ce mois de mars est marqué par de nombreuses mobilisations qui ne sont qu’un début si le gouvernement ne prends pas en considération le malaise et la fracture qui est en train de s’opérer en France. En effet c’est un agenda social très chargé à l’image du rythme des réformes imposées :

  • 8 mars manifestations pour les droit des femmes,
  • 15 mars mouvement des retraités et dans les EHPAD (2ème journée),
  • 22 mars mouvement interprofessionnel : Fonction Publique, Pôle emploi, Education nationale, SNCF-Cheminots, personnels de l’air,
  • 23 mars mouvement des Pilotes de Air France et Carrefour,
  • 31 mars mouvement chez Carrefour…

Loin d’être devin, le SNU-FSU (comme d’autres organisations syndicales) avait annoncé dès la parution des projets d’ordonnances les dangers de telles mesures. Les effets négatifs n’ont pas tarder à se faire ressentir avec des licenciements massifs dans le secteur commercial par exemple (Carrefour, Pimkie, Pages jaunes…).

A Pôle emploi PACA ce sont plus de 10% des agents qui se sont mobilisés le 22 mars 2018 pour défendre leur condition de travail, leur droit en temps que salarié et leur salaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

77 − 73 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.